English version
Fil RSS Valid XHTML 1.0 Transitional! Valid CSS! Get Firefox! No spam

compte-rendus runions et AG

Bulletin n°15 Compte-rendu de la rencontre du 24 avril 2014

sur  L'histoire de Périgueux et du quartier des rues neuves

 « pour que ce quartier revive, pour que la démolition des rues neuves ait un sens,

le sens de l'embellissement de la ville »

  A l'heure où les passants de la rue Daumesnil voient chaque jour les transformations des trottoirs, de la chaussée et se félicitent de voir ce magnifique cadre remis en valeur, pour lequel notre mobilisation a porté ses fruits, nous avons voulu faire parler de ce quartier.  Pour cela nous avons invité Guy Penaud, Michel Serre et Thierry Baritaud pour nous éclairer sur son histoire.

  Lors de cette soirée nous avons pu entendre tout d'abord Guy Penaud auteur, entre autres,  du Grand livre de Périgueux édité chez La Lauze en 2003 qui avec sa verve inégalable nous a narré  Périgueux des premières traces humaines à nos jours et plus particulièrement ce quartier du bas Saint Front appelé « Quartier des rues neuves » jusqu'à sa démolition fin des années 60 début des années 70. Bien que le sujet soit vaste il a su en extraire un essentiel et nous captiver par un savant tissage de l'Histoire (avec un grand H) et de la petite histoire et ses anecdotes.  Le temps a filé dans les salons de l'Hôtel Ibis .

 

  Michel Serre a ensuite présenté son film  (*)  « Périgueux, le quartier des rues neuves: du mythe à la réalité » (35mn) produit par lassociation l Éveil à limage  et nous avons pu voir un témoignage de ce qu'étaient les rues neuves avant leur démolition, l'insalubrité, la pauvreté, l'abandon de la ville pour l'éclairage, l'adduction d'eau ou le tout à l'égout et la vie des « Turcos », habitants de ces rues.  Dans ce quartier réputé mal famé dans lequel  les habitants du « haut Périgueux » nétaient pas acceptés, dit-on. « Même les cognes ny descendaient pas ! » entendait-on.  Leur générosité,  leur simplicité et leur joie de vivre, malgré des conditions de vie pour certaines misérables, une dignité réfugiée dans leur fierté qui fit leur identité forte dans la ville et lhistoire de Périgueux.  Les images, les témoignages, nous ont fait entrer dans un univers vivant, chaleureux, ou l'on s'est pris au jeu d'imaginer ce qui était là, à la place du parking Mauvard.    

(*) disponible à la vente 15€

  Thierry Baritaud a repris l'esprit de démolition et de reconstruction des années 60. Il nous a rappelé (preuve à l'appui grâce à des projets dessinés de l'époque que l'on peut consulter en mairie) la volonté de certains architectes et hommes politiques comme André Malraux (loi et plan de sauvegarde) pour préserver ces quartiers qui disparaissaient un peu partout en France par manque de considération.  Ceux-ci ont réussi à modifier notre regard sur le bâti ancien, son charme, sa diversité, ce qui aujourd'hui fait l'unanimité à savoir la richesse de la ville ancienne comparée aux quartiers modernes souvent peu soucieux de bien vivre ensemble.

  Dans l'assistance, environ une centaine de personnes, nous étions un bon nombre d'adhérents de notre association, des curieux du quartier et beaucoup d'anciens Turcos dont les familles ont dû partir, souvent à regret. Ils ont été relogés notamment à Coulounieix Chamiers ou dans le quartier Saint Georges. Ils ont vécu le mépris des hauts quartiers et nous ont témoigné leur envie de voir le quartier revivre. Pour que cette blessure se referme, ils attendent une réhabilitation. Beaucoup d'entre eux connaissent le projet tel qu'il avait été présenté lors du programme Périgueux 2010. Ils apporteront leur soutient à sa reprise.

  En sortant de l'Hôtel Ibis nous avons ressenti que l'abandon est encore présent tout autour. En dehors des bâtiments construits, ce trou béant défoncé qui fait office d'aire de stationnement qui fait face à l'emblème de la ville et tourne le dos à la rivière. Ces quais où plus rien ne vit, cette rivière sans embarcation, sans utilité. L'abandon était il y a encore quelques mois toujours présent dans la rue Daumesnil, abandon des commerces, des immeubles, des logements. Heureusement les travaux redonnent de la vie. La maison brûlée se termine. Il est temps que Périgueux se réconcilie avec ce quartier décrié comme un coupe gorge et s'empare de cet emplacement formidable pour en faire une passerelle entre notre cathédrale nouvellement restaurée et la rivière. Celle-ci pourrait devenir un endroit synonyme de vacances, de détente et de jeux. Aussi nous allons continuer à uvrer pour que ce quartier reprenne vie et que la démolition des rues neuves ait un sens.  Le sens de l'embellissement de la ville, ranimant  sa  fréquentation et ses activités, lui redonnant cette identité et cette fierté chères à nos ancêtres et sa place de capital du Périgord. 

   Nous poursuivons notre but et vous proposerons d'autres rencontres (thème sur l'Isle dont nous vous informerons ultérieurement de la date), nous serons aussi un soutien à des fêtes telles que celle de la lumière le 13 décembre, des commerçants de la rue de la Clarté et nous préparons pour la fin des travaux (juin) lexposition de photos sur les grilles  de la Cathédrale côté nord,  que nous souhaitons à nouveau installer.

   De grands remerciements à nos trois intervenants pour leurs lumières, à tous ceux qui nous ont aidés à organiser cette rencontre, Mrs Lesbats et Tardieu et leur équipe pour leur chaleureux accueil et leur compétence.  Merci aussi aux médias (journaux et radio) qui ont bien relayé l'information.

 Nous vous proposerons de nous retrouver pour une prochaine réunion !

n'oubliez pas notre repas annuel le 21 juin

 . . . Et si vous pouvez nous aider à distribuer ce bulletin, merci de vous faire connaître auprès de la secrétaire (06.48.48 .03.47)

 °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°° 

 Bulletin n°14

 Compte-rendu de la réunion du 17 Octobre  2013

 Les Travaux

 Ils avancent:

v   la démolition de la maison brûlée est sur le point de se terminer.  Le salon de coiffure juste à côté tient le coup malgré tous les désagréments, de bruits, de vibrations et de tremblements des cloisons Toutefois le projet sera achevé « clos-couvert »  fin 2013 comme initialement planifié.

v   Certes, la rue Denfert Rochereau, le parvis de la cathédrale et le bas  de la rue de la Clarté sont sens dessus-dessous !  La circulation est souvent  alternée pour laisser  place aux engins de chantier . . . Réjouissons-nous cependant puisque tout ceci répond à ce que nous avons souhaité et défendu avec  conviction si longtemps (depuis 2005) : lembellissement de notre quartier.  Et que notre ténacité nous a permis par le dialogue développé avec M le Maire  (de 2005 . . . à nos jours)  de le faire en partie  aboutir..

 Travaux rue Denfert-Rochereau  (site de la Mairie)        Le 07/11/2013

http://perigueux.fr/15-actualites/2187-travaux-rue-denfert-rochereau.html     

 

La pose des pavés dans la rue Denfert-Rochereau, réalisée dans le cadre de l'aménagement du bas Saint-Front, suit son cours.

 La deuxième partie de la dalle béton sera coulée vendredi 8 novembre.

·  Les pavés sont posés sur la partie haute de la rue (côté place de la Clautre)

·  La pose des bordures sur la partie basse s'achève jeudi 7 novembre, la dalle béton sera coulée vendredi 8 novembre et les pavés seront installés après un temps de séchage d'une semaine

Aménagement du bas Saint-Front : origine du projet

 

Le secteur du bas Saint-Front, la place Mauvard, lavenue Daumesnil et les abords de la place de la Clautre présentent de nombreuses contraintes d'aménagement liées notamment au dénivelé et à laccessibilité. La circulation des piétons comme des automobilistes savèrent contraignante voire dangereuse, alors même que ce périmètre constitue lécrin de la cathédrale Saint-Front, classée au patrimoine de lUnesco au titre des chemins de Saint-Jacques de Compostelle. Aussi, il devenait indispensable de repenser ce quartier historique de la Ville. Réalisés après une large concertation avec les commerçants du secteur, dimportants travaux daménagements vont commencer en septembre 2013  (au total, 3600 m2 sont concernés par ce programme de travaux) qui donneront un nouveau visage à cette entrée au cur de la cité.

voir la page du suivi de projet (actualité des travaux et aménagements) :

http://perigueux.fr/grands-projets/amenagement-urbain/amenagement-du-bas-saint-front/689-suivi-du-projet.html

 

Monsieur le Maire a distribué une lettre faisant état des prévisions qui confirment les dates initialement prévues, à savoir : arrêt des travaux dinfrastructures le 29 novembre (sauf éclairage public ou pose de mobilier urbain)   La rue Denfert Rochereau sera ouverte à la circulation en sens unique vers la rue Daumesnils aux alentours du 16 décembre pour un temps de séchage obligatoire du mortier. La reprise des travaux est confirmée pour le 20 janvier 2014.  Le quartier pourra fêter Noël et Jour de l'an tranquillement.

 Les Bâtiments en mauvais état

 ·  La maison aux colonnes, suite à nos nombreuses interventions auprès de son propriétaire et des Institutions concernées,  a fait l'objet d'un courrier envoyé par M. Rochas, architecte des bâtiments de France,  à son propriétaire. Confirmant que « la procédure de travaux d'office serait susceptible dêtre engagée si les engagements de celui-ci nétaient pas respectés à la fin de lannée 2013.  Les travaux effectués étant à minima et napportant pas les réponses escomptées par les services de la DRAC et de la Ville ».  Cette procédure que nous réclamons depuis plusieurs années devraient enfin passer à une phase exécutive.

 

·  Pour le 17 Avenue Daumesnil, les échafaudages  encombrent  toujours les petites rues, impasse et rue Port de Graule au désagrément des habitants et des visiteurs. On peut se demander s'ils peuvent rester des mois voire des années ou s'ils sont soumis à des autorisations  temporaires. Ce point mérite des précisions  cest pour quoi nous contacterons les services techniques de la ville.

 

·  Nous avons appris que la maison des consuls serait vendue et que des travaux d'aménagement seraient entrepris pour réaliser des appartements de qualité.

 

Toute rénovation est bon signe pour  la vieille ville.  Signe que de nouvelles populations viendront bientôt occuper des logements aujourd'hui vides,  elles contribueront à inverser le mouvement  de désertion du centre ville au profit de la périphérie.

 Les commerces

 Nous faisons face à quelques difficultés pour obtenir des informations sur les commerces à Périgueux. Notamment pour pouvoir consulter le rapport de M le Carpentier sur létude qui a été faite sur l'état  de l'offre commerciale en vieille ville et le référencement des surfaces existantes et inoccupées. Comment  agir sur le développement économique de ce quartier ? Quelle politique peut être mise en place pour le valoriser et encourager les activités professionnelles, suite à son aménagement ?

Notre association réitère ses demandes de réponses et dimplication dans cette approche auprès du Maire et de ses services.

 Sur l'impulsion d' Abracadabois et du Relais périgourdin , la rue de la Clarté sera en fête le 13 décembre, jour de la sainte Lucie et fête de la lumière !  Martine Ballout organise une visite sur le thème « Périgueux fête de la lumière » et  Renaissance du Greffe est partenaire de cette fête qui se poursuivra les 14 et 15 décembre par, ce dernier jour, une exposition de voitures anciennes avec baptême. 

Nous vous invitons à préparer cette soirée lors de notre prochaine réunion le

jeudi 5 décembre,   à 19heures,   7 Avenue Daumesnil.

Vous pouvez maintenant nous retrouver sur Facebook, pour les amateurs faites partager nos  infos à vos amis! Et si vous pouvez nous aider à distribuer ce bulletin, merci de vous faire connaître auprès de la secrétaire

(06.72.39.58.10)

 °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Bulletin n°13  Invitation à la réunion prochaine le 17 Octobre  2013

 Le Quartier  bouge.

En haut vers le parvis de la cathédrale, les camions apportent des matériaux (peut-être pas assez vite aux yeux de certains) , les ouvriers creusent (en tâtonnant pour trouver les canalisations), les archéologues activent leurs pinceaux (des parties de cimetière sont mises à nu), les curieux s'arrêtent et s'interrogent.

Plus bas c 'est le bruit du marteau piqueur qui attire l'attention, les ouvriers étant cachés par un grand filet  tendu tout autour de la maison incendiée. Parfois un bloc tombe, de la poussière s 'élève.

Les voitures avancent sur leur file respective, une vers le bas de l'avenue Daumesnil , l'autre vers la rue Saint Front, plus de feu tricolore, davantage de fluidité du fait notamment de la fermeture de la rue Denfert Rochereau . Le parvis en chantier,  s'est élargi, il occupe  à peu près son nouvel espace .

Les travaux génèrent des inquiétudes: seront-ils terminés comme prévu début décembre? S'arrêteront-ils pour les fêtes de fin d'année comme promis? Pour ces deux chantiers,  nous interrogeons  régulièrement les services techniques de la mairie de leurs avancées en fonction des aléas techniques et climatiques.

 En attendant le quartier se transforme, enfin.

Ces travaux ne feront pas tout.

Pour que ce quartier retrouve une vie agréable et accueillante il faut aussi se soucier d'autres problèmes que connaissent  les habitants et les commerçants et artisans.

Du côté commerces, nous pouvons être satisfaits de la conclusion du rapport de l'étude faite en début d'année qui analyse la bonne qualité du commerce en centre-ville . Celui-ci  souffre plus d'un manque d'animations et d'information  que de besoin de nouvelles boutiques  rassemblées dans une galerie telles qu'elles avaient été imaginées à la place du parking Montaigne. Pour ce trimestre quatre opérations de valorisation des enseignes sont  déjà prévues.

Du côté des bâtisses en mauvais état, la maison incendiée étant sur de bons rails pour  ne plus représenter  l'emblème d'abandon de ce quartier, il faut que les autres bâtiments suivent. Nous devons continuer à interroger les particuliers concernés, les architectes des bâtiments de France, la mairie pour que leur  état  soit amélioré.

Les tâches ne manquent pas et si nous n'avons pas organisé notre repas au mois de septembre comme nous l'avions prévu c'est que nous parons au plus urgent en fonction de nos forces.

C'est pourquoi nous avons besoin  de vous, de votre soutien  ( la cotisation annuelle n'est que de 15 euros ).

 Pour être plus forts , soyons  nombreux pour notre prochaine réunion

jeudi 17 octobre à 19heures

au 7 Avenue Daumesnil.

Nous y parlerons des dernières informations  que nous récoltons et bien sûr de nos projets .

 °°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 Bulletin n°12 compte-rendu de la réunion du 23 mai 2013

 Laissons de côté le sujet des travaux du côté nord de la Cathédrale qui suivent leur cours et que nous avons suffisamment développé dans nos bulletins précédents - aucune information n'est venue contre dire ces avancements que nous attendons avec impatience - . Ces travaux qui immanquablement encourageront les propriétaires privés de s'investir à nouveau dans ce quartier pour y habiter ou  exercer son activité.

Nous pointons du doigt des bâtiments classés mais abandonnés (maison aux colonnes), des travaux qui semblent suspendus (échafaudages depuis 6 mois sans avancement), ouvertures murées, solutions provisoires qui durent  vitrines sales, impressions d'abandon. Des suggestions sont faites pour celles-ci, dun habillage  « cache misère » provisoire.  Sujet à développer.

 Nous préférons pour l'heure nous concentrer sur lun des aspects du problème de la circulation  en cur de ville:  la navette gratuite.

Nous attendons un rendez-vous avec Monsieur le Maire pour connaître, entre autres sujets,  sa position et celle de son équipe, ainsi que celle de la commission transport qu'il préside au sein de la CAP sur ce dossier.

1 La navette est-elle  toujours remise en cause?

2 Si,  non : comment compte-t-il informer les usagers ?

Distribution de tracts, affiches, bulletin municipal, dépliants Péribus, panneaux à la sortie des parkings, signalement avec quelques arrêts sur le parcours, signalétique au sol, signalisation plus voyante du bus lui-même...

3 Dans ce cas,  il devra poursuivre dans cette voie, c'est à dire :

-    rallonger le parcours (gare, nouvelle mairie, cur de ville)

-    augmenter le nombre de  jours de ce service (actuellement  mercredis et samedis)

-    prévoir des parkings relais (ne serait-ce que pour les employés des administrations, préfecture, conseil général, mairie et autres services liés à l'envergure de la ville en tant que préfecture. (Il serait d'ailleurs intéressant de connaître le pourcentage de places de parking qu'ils représentent) .

Le rôle de notre association est de faire prendre conscience du manque d'information que le retour de notre questionnaire a mis en évidence (80% de gens interrogés ne connaissent ni son parcours, ni sa gratuité). En prenant les informations sur le site Péribus nous avons diffusé à ce jour,  environ 70 affichettes chez des commerçants.

Nous attendons à présent que les pouvoirs publics prennent le relai.

Si la navette est menacée ou si aucune information n'est prévue, nous saurons le faire savoir.       Cette navette représente un début, pour considérer le cur de ville autrement; pour  permettre de faire la place aux piétons, aux cyclistes et redonner à ces lieux leur attrait : lieux de découverte, de bien vivre, sinscrivant dans le cadre du développement durable.

A l'actualité aujourd'hui :   la CAP,  puisqu'elle a commencé une enquête d'utilité publique sur le PDU (Plan de Déplacement Urbain) sur toute l'agglomération.

Elle organise des consultations en mairie les 8 juin de 9h à 12h et le 14 juin de 14h à 17h.

Nous nous y rendrons et vous conseillons d'en faire autant, l'enjeu est d'importance.

                         On a pu aussi relever :

·         que certains secteurs de la ville semblaient être plus propres (déjections canines nettoyées),en souhaitant que cela soit partout et que le civisme refasse surface !

·         que des tables avaient été installées et invitaient à la convivialité dans le parc de Vésone et à Francheville.  

Petits signes d'un meilleur accueil, d'une plus grande hospitalité?

                         En revanche des incivilités sont à dénoncer, des tapages nocturnes notamment. Et il semblerait que « la police ne se sente pas très concernée » et quelle napporterait pas de réponse légale suffisante et sécurisante,  au désarroi exprimé par les administrés qui subissent ces dérives.

Nous nous ferons le relai auprès de M le Maire. Nous encourageons les personnes concernées par de tels événements à se rapprocher du médiateur afin que ces informations ne restent pas lettre morte. Et ne donnent limpression aux habitants du cur de ville  (ou autres quartiers)  de ne pas être protégés,  y compris dans leur sommeil.  L'enjeu n'est pas mince :en faisant fuir ses habitants,  le cur de ville serait encore plus menacé qu'il ne l'est actuellement.  

Une charte sur les incivilités devait être mise en place par notre Municipalité, toutefois afin qu'elle soit respectée, nous comptons sur les agents de sécurité pour y travailler.

Nous pensons également qu'il est du devoir civique de chacun de continuer à déclarer ces préjudices et dêtre actif dans cette lutte visant à lamélioration de la qualité de vie de notre ville car  il est à déplorer, dobserver une certaine inertie face à ces événements, tout en les dénonçant pourtant en petit comité et en continuant à les redouter.

En cas de problème, premier geste à faire: appeler le 17.

                         Quittons ce  sujet désagréable pour envisager quelque chose de plus festif:

                        Repas annuel de Renaissance du Greffe

Vendredi  21 juin 2011 à partir de 19h30

dans les jardins du presbytère au 3 rue du Plantier

 Repas préparé par Jean Claude ROUVRAIS   4 ave Daumesnil

Prix par personne  13 euros pour les membres de l'association

                16 euros pour les non-adhérents

 

Réservation  à retourner  avant le 15 juin

à Renaissance du Greffe

librairie LAMONGIE   2 rue de la nation l24000 Périgueux (05.53.53.22.45)

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
 

  Bulletin n°11 compte-rendu de l'Assemblée  générale du 21 Mars 2013

 Malgré les très bonnes informations apportées lors du dernier comité consultatif du 20 Mars

à savoir  la confirmation du calendrier pour les travaux 

  •  Juin:  Maison brûlée (angle de l'avenue Daumesnil et du quai Saumande)

  •  Septembre à début décembre:  Avenue Denfert Rochereau et  parvis nord de la Cathédrale

  •  Janvier à Avril: Avenue Daumesnil - Nous avons montré les plans et autres visuels procurés par  la mairie

 il nous faut rester mobilisé pour parvenir à revivifier les abords de la Cathédrale.

  Les commerces et l'activité artisanale

 Les aménagements  généreront  une revalorisation de tous les rez-de-chaussée vides, de toutes ces anciennes boutiques, aujourd'hui fermées.  Cest pourquoi notre Association s'est rapprochée de Madame Moulènes, adjointe au Maire et des services de la Mairie afin de connaître les projets de la Municipalité et les études réalisées sur le Centre Ville, en matière de commerces et d'activité artisanale.  La rénovation de ce quartier engendre une fréquentation touristique accrue et comme en témoignent toutes les statistiques dans ce domaine, crée in facto, un développement économique important, représentant ainsi un véritable écrin, favorable à lessor de leur activité. Lobjectif de lassociation est  de demander à la Municipalité la mise en uvre dune politique affirmée de développement et d'implantation des métiers dArt et de lArtisanat sur ce secteur sauvegardé.

 

Ce ne doit pas être une « vitrine »,  mais une « VIE »  quil nous faut (re)créer.

 

Créer les conditions favorables à lexpansion de nos commerces et artisans. Tout en mettant en valeur, patrimoine et qualité de vie (développement durable). Cest pourquoi il nous est indispensable de connaître le maillage des activités : commerce, art et artisanat, service, profession libérale qui fonctionne et le recensement des activités déjà existantes et des locaux disponibles. Malheureusement il n'existe pas, dans les services à ce jour consultés, de documents mis à jour sur ces sujets.  

Nous devrons également nous rapprocher dautres instances comme les Chambres consulaires

 

Il nous faut suivre ce dossier.

 La rénovation des parties privatives

 Plus globalement la question de la rénovation des parties privatives reste un réel enjeu :

De nombreux logements sont vides, souvent manquent- ils de confort et ne correspondent-ils pas à la demande?  Les propriétaires seront certainement encouragés pour faire les quelques travaux qui permettraient de les rendre attractifs dans ce si beau quartier , en prenant connaissance des  conditions à remplir pour bénéficier des  aides dOPAH-RU (opération programme damélioration de lhabitat- Renouvellement urbain)  contacter PACT SUD-OUEST 0 805 70 44 45 (appel gratuit dun poste fixe) ou écrire : opah-perigueux@pactsudouest.com

Pour la maison aux colonnes, une procédure d'injonction de travaux est en cours, il nous faut suivre ce dossier.

La maison du 17 avenue Daumesnil est cernée par les échafaudages, on souhaiterait que ceux-ci ne soient pas seulement des éléments de décor .

 La navette du Centre-ville

 Un autre sujet nous préoccupe de façon plus urgente: la suppression de la navette électrique gratuite en centre-ville. Nous avions à plusieurs reprises dénoncé le manque total d'information qui explique le peu d'utilisateurs constaté. Nous effectuons donc un sondage pour établir  la méconnaissance de ce bus qui existe depuis pourtant plus d'un an.

 

Nous aurons besoin de toutes les bonnes volontés afin de faire remplir les questionnaires.

Les 4 questions posées sont:

 Connaissez-vous la navette du Centre ville, son tarif, ses arrêts, ses horaires, son parcours, autres remarques ?

 

Nous demanderons que cette navette soit maintenue pour accompagner les mesures de réduction de places de stationnement durant la période complète des travaux daménagement autour de la Cathédrale.  Ce qui permettra également den remesurer son usage à terme.

 Avant de passer aux votes, questions diverses:

-          Nous pourrions participer à la fête des voisins le vendredi 31 mai, pour ce faire il faut des   volontaires pour l'organisation (lieu, demande de matériel en mairie, information)

-          Il faudrait faire une demande d'un « sanisette » pour chiens, pourquoi pas sur les quais?

-          Une fête de la lumière, autour du 20 décembre, se prépare sur la rue de la Clarté, l'association pourrait apporter sa pierre avec par exemple une visite aux flambeaux

-          Rappeler que nous sommes en possession d'une vingtaine de panneaux sur l'histoire du quartier qui n'attendent qu'un lieu pour être exposés, pour l'inauguration du parvis?

 

 Rapport Moral

Notre présidente a exposé les actions menées au cours de l'année 2012.

Le rapport a été approuvé à l'unanimité.

 Rapport Financier

Le trésorier a remis à chacun son rapport financier qui a été approuvé à l'unanimité également.

 Renouvellement du bureau

Madame Stelian Souvay Marie Thérèse a présenté sa candidature ainsi que quatre membres sortant du bureau, Dominique Granger, Alain Lamongie, Catherine Besse et Catherine Sobczyk, ils ont été élus à l'unanimité.

 La séance s'est clôturée par un pot de l'amitié.

 Après cette assemblée, le bureau s'est réuni et a décidé de son organisation:

Présidente: Dominique Granger

Vice-Présidente: Catherine Besse

Trésorier: Alain Lamongie

Secrétaire: Catherine Sobczyk

Secrétaire-adjointe: Marie-Thérèse Stelian Souvay

Ne pouvant plus accéder à la Maison des consuls,nous avons la nécessité de changer notre adresse, elle sera désormais au 8 rue Mignot, domicile de la secrétaire.

 Nous vous invitons à la prochaine réunion

 Jeudi 23 Mai  à 19heures

 7 Avenue Daumesnil

 °°°°°°°°°°°°°°°°°°

 
 Si vous pouvez nous aider à faire connaître notre action

merci de vous faire connaître auprès de la secrétaire (06.72.39.58.10)

 Invitez à consulter notre site  http://renaissancedugreffe.free.fr

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

Bulletin n°10 compte-rendu de la réunion du 18 octobre 2012

 Le silence n'est pas toujours synonyme d'immobilité.

 D'ailleurs la réunion de reprise  le 18 octobre a montré par le nombre de participants combien vous êtes attachés à l'activité de l'association. En effet, celle-ci était présente à la réunion organisée par la CAP le 26 juin,  au Comité consultatif pour les aménagements des abords de la cathédrale le 12 septembre et nous sommes intervenus à plusieurs reprises auprès de la mairie pendant l'hiver. Nous vous rendons compte également ci-après des réunions techniques en mairie  toujours à propos des aménagements du quartier.

Toutes ces réunions attestent que les autorités prennent la mesure de l'urgence d'agir sur la circulation  à Périgueux d'une part et sur les aménagements d'autre part., ces deux questions étant liées aux questions  environnementales, touristiques et au dynamisme  économique de la ville.

 La Circulation

D'une part la CAP ayant fait un certains nombres d'observations, de recherches et d'analyses propose une série de mesures qui convergent vers une utilisation plus modérée de la voiture en ville en proposant des alternatives combinant stationnements, transports en commun, covoiturage, vélo, navette ferroviaire. (cf. PDU -Plan de Déplacement Urbain- http://www.agglo-perigueux.fr/Grands-projets/Plan-de-deplacement-urbain ).

Nous sommes intervenus à propos de la navette gratuite qui quoique modeste (mercredis et samedis, sur un parcours très restreint ) n'est accompagnée d'aucune information ni en mairie, ni dans le bulletin municipal, ni sur la chaussée, ni au sortir des parkings. Quelle soit très souvent vide n'est pas étonnant dans ces conditions, mais  ce serait une erreur de la supprimer sans avoir cherché une meilleure adéquation de l'itinéraire et une meilleure information.   Elle existe en « catimini » alors qu'elle devrait être l'emblème d'une autre façon de circuler dans l'agglomération.

Elle risque donc d'être supprimée avec «  preuve à l'appui de son inutilité » . . .

 Les Aménagements

Les changements impactants sur  la circulation traversante du quartier, passent en partie par la construction d'un nouveau pont, dit de « l'Arsault » (prolongement des allées Tourny au dessus de l'Isle) La décision a été votée par la C.A.P. pour une réalisation prévue en 2017

Toutefois anticipant ces projets et devant lurgence de la situation de dégradation de ce secteur sauvegardé, la ville de Périgueux, décide de réaliser laménagement de la partie nord de la Cathédrale c'est à dire :  la rue Denfert-Rochereau,  un  parvis et  l'avenue  Daumesnil.

Pour mémoire, l'étude de laménagement du Bas St Front prenait en compte tous les abords de la Cathédrale (à voir sur notre site).

 La volonté de l'équipe municipale de réaliser ces travaux pour la fin de son mandat a été confirmée lors de la réunion plus technique du 23 octobre 2012. Réalisation en deux temps: septembre/novembre2013:   Rue Denfert Rochereau et parvis nord  de la cathédrale Janvier/mars-avril 2014 : Avenue Daumesnil.

Le projet revisité, par la Ville, le cabinet dArchitecture « lAtelier Villes et Paysages » (notre Association est impliquée dans la réflexion) :    la Rue Denfert Rochereau deviendra sens unique dans le sens de la descente, les trottoirs seront donc élargis. Le sens unique permettra daménager un véritable parvis nord qui sera plus large et plus profond, en lien avec la rue de la Clarté et la Place Daumesnil. L'avenue Daumesnil restera dans un premier temps à double sens (évolution dans le temps avec le PDU),  mais verra ses espaces piétons plus confortables et le nombre de places de stationnement diminuer. Toutes les questions d'aménagements, du mobilier urbain (y compris des poubelles, bancs, plans), de la végétation, des dénivelés sont encore en discussion. Deux réunions de présentation du projet et déchanges ont été organisées par la  Mairie avec les commerçants du quartier. Et  la Municipalité a prévu de réunir le comité Consultatif ce mois de mars, date évoquée : le 20.

 Autres questions en cours:

La maison brûlée (angle des quais et de l'avenue Daumesnil) sera démolie et reconstruite en 2013.

La Maison aux colonnes fait l'objet d'une obligation de travaux par son propriétaire. Nous pouvons constater que dors et déjà ses abords ont été nettoyés et les ouvertures murées.

Les difficultés rencontrées (détériorations et autres) quelles soient du domaine publique ou bien privées font toujours l'objet de notre attention et sont relayées en mairie.

Des aides au bâti ancien sur le quartier sont de nouveau développées.

Une idée de boite à livres à faire circuler a été abordée mais pour cela  il faudrait instaurer un lieu d'échanges.

 Et  enfin:

Pour simplifier la comptabilité, nous proposons que les cotisations annuelles soient  payées au cours du premier trimestre plutôt qu'à leur date d'anniversaire.

 Nous vous invitons à la prochaine

Assemblée générale

Jeudi 21Mars à 19heures

7 Avenue Daumesnil


pour la diffusion, des affichettes sont à votre disposition. Si vous pouvez nous aider à distribuer ce bulletin et les bulletins d'adhésion, merci de vous faire connaître auprès de la secrétaire (06.72.39.58.10)

 °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Bulletin n°9 compte-rendu de la réunion du 23 mai 2012

Comment ne pas céder au pessimisme en ce qui concerne les aménagements des abords de la cathédrale?

 

1.      le dernier bulletin municipal qui fait état des investissements 2011 et des projets 2012 ne mentionne aucun travaux aux alentours, si ce n'est la petite place de la gaîté.

2.      le parking Mauvard et l'ascenseur qui devaient être réalisés cette année sont au point mort du fait de la nécessité d'effectuer de nouvelles fouilles.

3.      La place de la Clautre, pour laquelle des réunions de concertation devaient reprendre dans les mois qui viennent pour une réalisation en 2013, est en attente des résultats des sondages faits le mois dernier.

 Rien ne bouge et ne bougera dans les prochains mois  ....

 Cest pourquoi nous avons demandé et nous avons obtenu un rendez-vous avec Monsieur le Maire pour suggérer dorganiser une réunion avec la ville, la Communauté d'agglomération, les Bâtiments de France, le CAUE afin que des engagements de travaux côté parvis Nord soient programmés.

 Nous en tirerons les conclusions qui s'imposent concernant les promesses de notre maire, à savoir,  que le projet devait être réalisé dans les trois premières années de son mandat.

 Malgré cette conjoncture difficile, notre rôle est de continuer à dénoncer l'état du quartier et être l'instigateur de projets.

 

A ce sujet les différents points mis en avant lors de la visite du quartier avec M. Le Maire sont en partie résolus, il nous faut suivre la poursuite de leur réalisation.

Deux nouveaux points sont à rajouter à la liste:

-        les poubelles de la Rue Mignot ont besoin d'être nettoyées, à signaler en Mairie

-        la fontaine de la rue Port de Graule est cassée

 Des aménagements Boulevard Saumande: La Ville a racheté un terrain situé entre la rampe de lArsault et les quais. Elle aménage des jardins en terrasse révélant un cluzeau.

 Exposition: Monsieur le Maire doit nous donner une réponse prochainement à propos de notre demande d'exposition des reproductions de documents anciens sur le quartier. Ces panneaux seraient apposés sur les grilles du jardin de la cathédrale (avenue Daumesnil)  avec suppression des places de stationnement pendant l'été. Ce qui sinscrit dans la démarche daménagement autour de la cathédrale, permettant de requalifier ces espaces en harmonisant modes doux et voitures.

Dans cette hypothèse, nous pourrions informer la presse et demander à M le Maire qu'un article soit consacré à cette démarche de partenariat, dans le prochain bulletin municipal.

 

La découverte des parties non visitables de la cathédrale a eu lieu le lundi 21 mai. Monsieur Baritaud nous a fait découvrir ses sous-sols, dont une partie a été dégagée récemment : la grotte dite de Saint Front, la crypte et la salle lapidaire. Un projet de musée lapidaire et d'objets du 19ème siècle serait à l'étude. Ces visites sont toujours aussi passionnantes!

 

  A savoir

une nouvelle mesure vient dêtre prise par la ville concernant la clé des poteaux qui ferment les rues piétonnes. La clé se trouve en Mairie et il faut donner une caution pour pouvoir lemprunter.

 et à voir

Exposition de l'Atelier Sculpture de l'Ecole d'Art de Périgueux, du 7 au 21 juin, dans la Chapelle de la Visitation à Périgueux rue Littré (derrière les Cinémas)

Le repas des voisins a eu lieu le 1er juin. Des suggestions ont été faites pour l'année prochaine pour  l'organiser dans le quartier, place de la Clautre ou Rue de la Clarté ? Nous en reparlerons.

En attendant, nous avons notre repas d'association

Jeudi 21 juin 2012 à partir de 19h30

dans les jardins du presbytère au 3 rue du Plantier

 MENU

Apéritif

Tajine mouton/poulet

Préparé par « Clin dil du Sud »

Ravani  (gâteau grec chocolat/ orange)

Préparé par « Hellinikos »

Vin Bergerac rouge ou rosé

 

 Prix par personne : 13 euros pour les membres de l'association

                                       15 euros pour les non-adhérents

Réservation à retourner IMPERATIVEMENT avant le 16 juin

à Renaissance du Greffe librairie Lamongie 2 rue de la nation l24000 Périgueux

 

coupon à retourner :

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

M., Mme, Mle............................................Tél:...........................................

 

réserve :    .....   repas pour le dîner du 21 juin

 

accompagné  d'un règlement de   ...........euros. (chèque à l'ordre de l'association)

 

Signature:

Renseignement : 05.53.53.22.45   (trésorier)

Bulletin n°8 compte rendu de la réunion du 4 avril 2012

A cette réunion de nouvelles personnes étaient présentes. Notre communication porte ses fruits et entraine une prise de conscience de lurgence de la situation

Henri Maurel qui a intégré lassociation dès son arrivée à Périgueux au point den être à présent vice président,  soccupe de cette communication. Car il faut prendre du temps pour informer, expliquer, convaincre , pour être plus nombreux encore afin de nous faire mieux entendre.  Nous devons, encore plus, nous rapprocher des associations; de la CCI et des « boutiques de Périgueux» (président : M. Cros) ;  de grandes enseignes comme « Ibis » (Directeur : M. Lesbats),  Investimmo ; de lOffice du Tourisme comme des particuliers, anciens adhérents, sympathisants, etcA cet effet, des bulletins dinformation sont distribués uniquement aux adhérents et des affichettes en couleur annoncent à un public plus large, la prochaine réunion. Il semble que cette formule soit la plus adéquate.

Les différents courriers et mails envoyés par notre présidente en mairie semblent également porter leurs fruits puisque nous avons eu lopportunité de faire le tour du quartier avec M. le Maire et son équipe politique et technique. Suite à cette visite, nous avons reçu un courrier récapitulant nos demandes et les réponses suivantes de la mairie :

 -   Des affiches « interdiction dafficher » nous seront fournies

-  Limmeuble du 17 Rue Daumesnil a été muré par le propriétaire (il faudra contrôler aussi les accès par la cour arrière, des passages et squats se faisant maintenant par ce côté).

-  Pour la maison aux colonnes une procédure de mise en péril va être mise en place. (rappel des faits : chute de tuiles et pierres, insalubrité,  squats, début dincendie rapport de police et de pompiers-. Bâtiment laissé à labandon, engagements de restauration sur bâtiment classé non respecté dans les délais. Une réunion avec son propriétaire M Marzat, M Rochas des ABF, M Distinguin Directeur des services Techniques de la Mairie, probablement M Bourgeois adjoint au Maire à lurbanisme , est programmée pour le 30 mai 2012 afin détablir la suite donnée à ce dossier.

-         M le Maire a demandé au service de la police municipale de renforcer ses passages dans le secteur du Greffe et notamment les ruelles poches de la rue Port de Graule.

-         Un portail doit être installé en haut de lescalier qui descend à lIsle près de larrêt de bus du pont des Barris.

-         Le nettoyage des rues en escalier sera contrôlé.

-         La « maison brûlée » fera lobjet dune réunion avec le propriétaire de la maison contigüe M Agulo, en vue dun accord pour une réhabilitation de lensemble avec lobjectif dun dépôt de permis avant la fin de lannée.

-         La mise en place dune grille de protection à langle des quais et de lavenue Daumesnil est demandée par la mairie au propriétaire (texte de loi à lappui).

-         Un courrier est envoyé au propriétaire du 13 rue Daumesnil pour  la défection des tuyaux deaux pluviales et usées.

-         A létude dans les services de la Mairie,  linstallation de plots aux abords de la rue Port de Graule,  pour remédier au stationnement gênant.

-         Le rez-de-chaussée de limmeuble 3 rue Sully dont les vitres sont cassées, sera transformé en logement.

-          

 

-         Un plan de la ville sera installé aux abords de la cathédrale (étude en cours entre la Municipalité et les ABF).

-         Une poubelle sera installée vers larrêt de bus du pont des Barris. Pour ce qui concerne la place Daumesnil, la demande de container enterré est prise en note dans le cadre de la poursuite du  projet de réaménagement pour la requalification de ce secteur (parvis nord de la Cathédrale).

Nous suivrons tous ces points avec vigilance. Dautres sont toujours à souligner : faire respecter les interdictions de stationnement ;  améliorer la propreté (poubelles sauvages), etc...

Tous ces points qui font de ce quartier un endroit à la fois  très fréquenté par le passage des visiteurs  (piétons ou vélos) et des voitures et pourtant abandonné par la ville,  les propriétaires et les habitants. Cest pourquoi nous  ne perdons pas de vue le projet des aménagements des abords de la cathédrale.  A ce propos, nous apprenons que  les travaux concernant lascenseur du parking Mauvard vont être retardés pour des raisons financières (art.SO). Quen est-il des travaux de la place  elle-même qui devraient être réalisés cette année ? Nous attendons également avec impatience les réunions de concertation promises à propos des travaux de la place de la Clautre pour leur réalisation prévue en 2013

Nous avons donc sollicité un rendez-vous auprès de M. le Maire, en demandant la présence des différents acteurs concernés : représentants de la CAP et Architecte des Bâtiments de France. Nous souhaitons poursuivre, de façon constructive, la concertation engagée et nos échanges, sur lobjectif qui demeure essentiel  pour notre association: le traitement des abords de la Cathédrale dans son ensemble , à des fins culturelles, patrimoniales, mais aussi économiques et touristiques. Ce qui entrainerait plus largement la promotion de la ville et de la région.

Du côté de la CAP (communauté dagglomération périgourdine), une consultation va être mise en place concernant le Plan de déplacement urbain qui est de nouveau réexaminé. Nous devrions  y être conviés.A ce propos, le mini-bus gratuit, de la CAP ne fait toujours pas lobjet d information ; il fait actuellement un tour un peu plus grand puisquil passe par la place Faidherbe (quartier St Georges), les mercredis et samedis.

Derniers points : Nous attendons la réponse de lAbbé Mornas, assistant de lAbbé Doumenge (recteur de la Cathédrale St Front) qui sétait rapproché de notre association pour lorganisation (ou non) dun partenariat sur une exposition de photos sur les grilles de la cathédrale. Nous  souhaitons pour notre part, réitérer conjointement notre demande denlèvement du stationnement le long des grilles, pendant lété et la durée de lexposition (laissant place à des bancs et végétaux avec lagrément des ABF) : redonner à cet espace un autre sens et autre usage que celui omniprésent des véhicules qui lenvahissent et lasphyxient dans tous les sens du terme.

La visite de la cathédrale avec M. Baritaud aura lieu le 21 mai 14 heures (20 personnes maximum, uniquement réservée aux membres adhérents de l'associationinscriptions auprès dAlain Lamongie.

Notre repas annuel du 21 juin fera lobjet de notre prochaine réunion, réservez dès maintenant votre soirée.                    

Mercredi 23 Mai 2012 à 19h  7 avenue Daumesnil

 pour la diffusion, des affichettes sont à votre disposition. Si vous pouvez nous aider à distribuer ce bulletin et les bulletins d'adhésion, merci de vous faire connaître auprès de la secrétaire (06.72.39.58.10 ou 05 53 53 71 31)

 °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

 

Bulletin n°5 et Compte-rendu de la réunion

du 20 Octobre 2011

Lors de cette réunion de rentrée l'ordre du jour a été bouleversé et c'est le dernier point : « Réflexions sur la conduite à mener » qui a pris toute la place. La participation et le débat ont été riches sur les méthodes à suivre afin de faire prendre conscience aux usagers et aux élus de l'importance des abords de la cathédrale pour notre ville.

Nous avons tous à l'esprit les remarques des visiteurs qui découvrent notre ville:« Quel patrimoine inestimable, mais quel dommage de laisser se dégrader ce magnifique quartier! »

Pour fédérer un maximum de forces il nous faut:

                   Rencontrer les autres associations

La présence à cette réunion de deux représentantes des « Amis de la cathédrale » et de l'Abbé Doumenge, est un encouragement à continuer de contacter les autres associations, notamment celles plus particulièrement concernées par la cathédrale et à ses abords: les amis de l'orgue, les amis et pèlerins de Saint Jacques pour se rassembler sur des actions communes.

                   Se faire connaître dans le quartier et au delà

Cela commence par la diffusion la plus large de ce bulletin. Il faut continuer à chercher des appuis chez les commerçants et des nouveaux habitants.

                   Maintenir le dialogue avec les décideurs

Il faut de nouveau interpeller le maire et les élus à propos du manque de lieu et de temps de discussion. Contrairement à d'autres quartiers nous n'avons pas « d'élu référent » avec une écoute régulière et des permanences. Nous devons nous adresser au Maire ou à chaque service approprié. Nous souhaitons également que les réunions de comité consultatif sur laménagement du Bas St Front, soient de nouveau instaurées.

                   Comment avancent les réflexions des élus de la ville ou de la CAP à propos de:

La circulation/le bruit/la pollution: Quelles sont les propositions à court, moyen et long terme ?  Des présentations publiques ont eu lieu concernant le Plan de déplacement urbain (PDU)   il y a maintenant plus d'un an, comment avance le dossier?

Le développement économique et touristique. Quels sont les projets?

La dégradation du bâti:  comment convaincre ou contraindre les propriétaires à entretenir les bâtiments et sécuriser le quartier? (voir notamment la maison aux colonnes sur les quais près de la maison des Consuls). Comment diminuer le nombre d'immeubles abandonnés, laissés ouverts, les appartements en mauvais états et vides ?  Un premier courrier sera envoyé aux propriétaires concernés pour les interpeller sur le sujet et les consulter sur leurs intentions. La ville elle-même est concernée par cette question, avec la maison brûlée dont le dossier nest toujours pas réglé et qui menace le salon de coiffure juste à côté selon les propos de ses occupants, voire les passants (angle du quai Saumande et de l'avenue Daumesnil).

Mis à part l'aménagement du jardin de la gaieté (entre les nouveaux logements près de la place Mauvard), rien ne bouge à ce jour et cependant, les dégradations se poursuivent.

 Le parking Mauvard ne verra en 2012 qu'un aménagement minimum, sans place supplémentaire (se référer au site de la mairie http://www.perigueux.fr/pagesEditos.asp?IDPAGE=1397&cnf=|8F2871C6).   Les consultations pour le projet daménagement de la place de la Claustre, de la rue Denfert Rochereau et de l'Avenue Daumesnil étaient prévues redémarrer en 2012  pour une réalisation à quel horizon ? Nous constatons quaucune mention ne figure sur ces projets dans les derniers bulletins de notre municipalité.

Pour mémoire : « De la préservation du patrimoine à lhabitat, en passant par le commerce, lécologie  et le cadre de vie, rien, dans ce projet, nétait superflu. Lobjectif recherché était global, sa réalisation devait être globale. Aujourdhui, il est morcelé en tranches fermes et conditionnelles» ( source : http://www.ruedelachouette.org/a-perigueux-le-projet-du-bas-saint-front-a-quoi-servait-il-deja/)  . Notre souhait est de poursuivre un dialogue sur le sujet, avec les instances concernées.

                    A côté de ces questions d'envergure, demeurent d'autres problèmes:

L'état des trottoirs, l'entretien des rues

les boutiques fermées dont les vitrines sont constamment envahies par un affichage sauvage

cette impression de délabrement de l'entrée de la ville qui contraste tant avec les jolies places St Louis, du marché au bois, du Coderc, St Silain ou plus récemment de la mairie.

Pourquoi ce désintérêt pour une entrée de ville qui voit passer des milliers de personnes tous les jours et pratiquement tous les touristes. Ceux-là même qui viennent justement pour apprécier le vieux centre ville adossé à la cathédrale?

Les piétons ont besoin de place et de bancs pour apprécier tranquillement ce patrimoine

Les visiteurs ont besoin de plans, d'un fléchage et d'explications rappelant la dimension historique de ce quartier

L'émission « Des Racines et des Ailes » du 19 octobre a montré la métamorphose de la ville d' Albi qui, il y a encore quatre ou cinq ans, était envahie par la circulation et le stationnement. Il a fallu que des habitants - l'association du vieil Albi - croient en la qualité de leur ville pour entraîner ces réalisations. Aujourd'hui la place de la cathédrale est essentiellement piétonne et la cathédrale compte maintenant 1 million de visiteurs par an avec des retombées économiques mesurables. 

 Nous croyons, nous aussi, au potentiel de notre ville 

 Autres points non examinés lors de cette réunion:

Notre demande du printemps, d'enlever les places de stationnement devant la cathédrale (côté Avenue Daumesnil), n'a pas été entendue ni peut-être même comprise. Il faudra peut-être la réitérer. (point à revoir)

Notre repas du 21 juin a été un beau moment, participation: 30 personnes. Merci à M. Jean-Claude Rouvrais pour sa magnifique paëla.

Adhésions: nous comptons 40 adhésions à jour de cotisation (10 de plus qu'en début d'année), quil nous faut compléter.

Nous avons participé au carrefour des associations qui se tenait les 24 et 25 septembre à la filature de l'Isle : peu de visiteurs, quelques contacts avec les autres stands.

Tous les participants ont apprécié la visite de la cathédrale réalisée par M. Thierry Baritaud (ABF). Le thème de la symbolique de la sculpture était très riche. Nous le remercions chaleureusement pour toutes les connaissances qu'il a su nous transmettre.

 Prochaine réunion: Jeudi 24 Novembre 19h

Pour la diffusion : des affichettes sont à votre disposition. Nous avons toujours besoin de relais pour propager ce bulletin et les bulletins d'adhésion, merci de vous faire connaître auprès de la secrétaire (06.72.39.58.10 ou 05 53 53 71 31)

N'oubliez pas que nous avons aussi un site: renaissancedugreffe.fr

  °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

  Ci après la réponse de Monsieur le Maire à notre courrier (cf. compte rendu du 5 avril 2011 ci-après)

Périgueux, le 28 avril 2011

Réf ; MM/CD/N' 1043


Madame la Présidente,

Dans le prolongement de notre entretien téléphonique de cet après-midi et pour faire suite à votre courrier du 2l courant, je vous confirme que je suis favorable à I'interdiction de tout stationnement des voitures avenue Daumesnil durant la période estivale, dès lors que vous aurez obtenu l'accord écrit de l'ensemble des commerçants de cette rue.
 
               Restant à votre disposition,
               Je vous prie de croire, Madame la Présidente, à l'expression de mes
salutations distinguées.

Michel Moyrand

 Association Renaissance du Greffe

Madame Dominique GRANGER
Présidente
7 avenue Daumesnil
24OOO PERIGUEUX
Hôtel de Ville , 24019 PÉRIGUEUX CEDEX - TÉLÉpHONE 05 53 02 82 00 - TÉLÉcoPlE 05 53 02 82 11

(original disponible au bureau de  l'association)

afin d'échanger sur les sujets qui nous animent (cf compte rendu des précédentes réunions), nous vous proposons de nous retrouver

 
 mardi 24 mai 2011, à partir de 19h00

7 avenue Daumesnil, Périgueux

 

 

 °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 BULLETIN N° 3

COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU 5 AVRIL 2011                                                      

Le croirez-vous?

 Notre demande de supprimer les 9 places de stationnement devant la cathédrale  et éventuellement les 5 de l'autre côté de l'avenue Daumesnil, pour la période d 'été qui commencerait le 24 juin, premier jour du festival Art et Eau a été refusée...Jusqu'au jour de notre réunion nous n'avions eu aucun écho de notre courrier du 10 mars à Monsieur le Maire et à nos 39 élus (sauf 1). La veille, notre élu à la culture, Monsieur Arnaud Leguay nous avait présenté le festival Art et Eau qui ayant un volet « participatif » nous avait interrogé sur notre « participation » sans avoir en mémoire notre demande et donc sans avoir de réponse à nous donner. Il nous a transmis la réponse de Monsieur le Maire, mardi 5: « Il n'y a pas d'opposition à suspendre les photos contre les grilles de la cathédrale mais pas question de supprimer les places de stationnement!

 En réponse, nous proposons le courrier ci-dessous:

 Monsieur le Maire et Mesdames et Messieurs les conseillers,

 Nous avons eu enfin votre réponse par Monsieur le Maire (réponse verbale transmise par Monsieur Leguay: « Pas d'opposition à présenter les photos contre les grilles de la cathédrale mais pas question de supprimer les places de parking pendant l'été »

Nous ne comprenons pas votre position qui nous sidère.

 Quel est l'enjeu?

 9 Places de stationnement devant la cathédrale + 5 de l'autre côté de la rue pendant l'été

contre 

Une exposition de photos dont certaines présentent le quartier à la fin du 19ème siècle le long de L'Isle avec ses lavandières, son pont coudé, son grenier à grain du vieux moulin, ses quais. Quelques plantes, des places pour s'assoir (photo) pour contempler la cathédrale, moins de voitures dans cette artère complètement saturée de circulation. Un meilleur accueil dans cette entrée de ville, un encouragement à venir y habiter (beaucoup de logements sont vides), y travailler (les commerces ferment les uns après les autres et quand ils ouvrent ils ne le restent que peu de temps), à satisfaire un nombre certain d'habitants qui voient leur qualité de vie se réduire de façon inversement proportionnelle au bruit, à la pollution visuelle, sonore et de l'air.

 Une telle décision doit cacher des explications que nous n'avons pas, aussi nous vous  demandons ce qui justifie une telle réponse.

Notre prochaine réunion étant le 24 mai, nous osons espérer que vous aurez assez de temps pour vous concerter et nous répondre.

 Par ailleurs, mais dans le même ordre d'idée, cherchant à créer des espaces conviviaux, nous suggérons que l'opération « Bouge de place » soit installée sur la place de la Clautre, Le kiosque de l'office du tourisme pourrait venir sur cette même place, cette année, au lieu de rester sur les avenues en face de la poste.

 Nous vous en remercions à l'avance et nous vous prions de croire à nos salutations distinguées.

  le bureau.

               

Nous décidons que cela n'aurait aucun sens de mettre l'exposition de photos si nous n'avons pas la place dégagée avec les plantes et les bancs comme les années passées (sauf ces deux dernières années).

 Attendons la suite...

Autres sujets évoqués:

Une visite a eu lieu sur ce thème de l'eau faite par Martine Balout

Toujours sur ce thème le festival qui aura lieu sur L'isle mettra en évidence les problèmes des berges qui manquent d'entretien et qui s'effondrent. Les quelques plantations ne suffisent pas.

Anecdotes : Le petit ruisseau qui se jette dans L'Isle s'appelle le Merdassou, est t-il toujours aussi sale comme  son nom l'indique?

A propos de la place Mauvard une version récente dit que mauvard signifiait malsain et mal fréquenté à cause d'une maison close?

 Nous avons reçu un courrier du Maire nous précisant que l'aménagement du parking va faire l'objet d'une enquête publique du 18 avril au 20 mai et que les travaux auront lieu au dernier trimestre 2011. Dans son courrier il fait également état de l'avancement des études de la maison brûlée qui devrait rapidement être présentées à la population. Il rajoute que le comité consultatif serait relancé en 2012 pour étudier les aménagement de la place de la Clautre et de l'avenue Daumesnil....

 Nous nous interrogeons pourquoi la mairie n'utilise pas son droit à obliger les propriétaires à sécuriser leurs biens quand ceux-ci menacent la sécurité publique. Un prochain courrier sera fait dans ce sens auprès de la Mairie. Il sera fait référence, entre autres, à la maison des colonnes qui appartient à Monsieur et Madame Marzat.

 A propos du plan de circulation, la CAP va lancer une enquête publique pendant l'été pour le pont de l'Arsault mais il semble que les décisions prendront du retard du fait de l'entrée de Boulazac dans la CAP. Néanmoins des études montrent qu'au rythme où augmente la circulation l'agglomération sera complètement bloquée dans 5 ans!

La ville prévoit de fermer le Parking Montaigne -250 places- en surface, (« pour faire la preuve de sa non utilisation comme espace publique et du coup de sa vente possible pour implanter des commerces » selon les propos qui proviendraient du comité « rends moi Montaigne » ou des opposants à ce projet), nos quelques places devant la cathédrale ne sont que des miettes au regard de celui-ci!

 Notre présidente a participé aux assises de la tranquillité publique. Notre association n'avait pas reçu d'invitation. Trois points ont été mis en évidence: le bruit, les incivilités et la délinquance. Des brigades vertes seraient une réponse à ces nuisances. Le personnel serait municipal. Un observatoire avec un protocole de rappel à l'ordre serait institué afin de ne pas laisser ces comportements déviants sans réponse.

 Une affiche présentant l' association est proposée afin de faire connaître notre action. Des exemplaires sont disponibles. Un format plus petit va aussi vous être proposé, 

 Une proposition de conférence sur la symbolique des sculptures de St Front est avancée. Nous sommes plusieurs a être intéressés mais on ne peut pas se permettre de la mettre en place sans s'assurer de l'audience. Ce serait l'occasion de nous rapprocher des amis de la cathédrale, des prêtres, de l'université du temps libre, de la société historique et des amis des marcheurs de Compostelle. Ouille ouille ouille du travail en perspective! Il faut se le partager et programmer cela en septembre, non?

 Prochaine réunion le 24 mai

 Nous avons toujours besoin de relais pour diffuser ce bulletin, les bulletins d'adhésion et les affiches,

Merci de vous faire connaître auprès de la secrétaire (06.72.39.58.10)

N'oubliez pas que nous avons aussi un site: renaissancedugreffe.fr

Et pour notre repas le 21 juin, amenez les futurs adhérents, pour être écoutés il faut faire nombre.

 A très bientôt

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

  COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU 1er MARS 2011

 Grâce aux informations mises à jour sur le site, trois nouvelles personnes nous ont rejoint lors de cette réunion. Nous avons fait un rapide historique puis nous avons abordé la position à adopter pour faire avancer l'équipe municipale sur la prise de conscience de l'amélioration des abords de la cathédrale.

 Nous avons convenu que l'animation du concours photo n'était pas réaliste ni quant aux forces en présence ni financièrement ni quant à la lisibilité de notre association. Nous devons maintenir effectivement lisible notre action d'autant que les conditions de vie dans le quartier sont plutôt menacées:

 En vrac, en fonction des interventions successives :

     Pas d'impression de vie de quartier, c'est essentiellement un lieu de passage. Place de la voiture trop envahissante, en conséquence le Bruit et la Pollution;

     Pas de bancs pour se retrouver. Les seuls bancs sont au jardin du Thouin, un seul en face de la cathédrale devant les places de stationnement, un seul sur les quais. Pas de bancs sur la place de la Clautre un seul dans la rue de la Clarté ;

     Pas de panneaux d'affichage pour les associations;

     A propos des places de stationnement en face de la Cathédrale :  ces places sont plutôt occupées par des résidents ou des personnes exerçant une activité en centre ville; les voitures restent toute la journée et ne desservent pas la clientèle;

     Aucune amélioration de l'espace public depuis des années dans la montée du Greffe : ni éclairage, ni réparation des trottoirs, pas de lutte contre l'affichage sauvage, lenteur dans la traitement du dossier pour la maison brûlée depuis 6, 7 ans (nous attendons le projet de construction ou rénovation qui devrait être présenté en mars nous venons de relancer la mairie);

     Quelles sont les intentions de l'équipe municipale?  Y en a-t-il ou considère-t-elle que le quartier est suffisamment nanti ?

     Il y eut dans le passé des animations dans la rue de la Clarté : Mimos, Jazz. Aujourd'hui plus rien ne vient vivifier cette entrée de vieille ville;

     Pas de décoration pour Noël, pas d'embellissement floral;

     Poubelles sauvages constamment entreposées en bas de la rue de la Clarté. Il n'y a pas de conteneur. Même les verres y traînent souvent;

     Stationnement sauvage de plus en plus fréquent

 Il faut que notre association soit plus forte si nous voulons faire entendre ces enjeux à la fois de qualité de vie pour faire venir de nouveaux habitants dans les logements rénovés, commercial pour que les commerces ne ferment plus et touristique pour inviter les touristes à rester dans la ville au lieu d'y passer au plus une1/2 journée et filer vers d'autres villes plus accueillantes.

Nous réaffirmons notre demande pour cet été, à partir du 23 juin Festival d'Art et d'Eau :   la suppression du stationnement dans l'avenue Daumesnil avec la réinstallation de l'exposition photos sur les grilles de la cathédrale, l'installation de bancs et de plantations afin de créer un lieu convivial. Nous pourrions y faire des permanences pour accueillir les visiteurs, les orienter. Une idée est née d'inventer un badge «je vis dans ce quartier, je vous y guide». Nous avons envie de faire intervenir les figures connues, férues d'histoire pour des conférences. A ce sujet, qui peut nous dire qui était Honoré Mauvard (nom de la place). Le propriétaire du terrain où fut bâti le quartier des «rues neuves» à la fin du Moyen  Age ?

 Nous proposons la lettre ouverte suivante à Monsieur le Maire et à ses conseillers :

 Monsieur le Maire, Mesdames et Messieurs les Conseillers

Nous avons lu avec attention le dernier bulletin municipal où vous présentez le festival  d'Art et d'Eau. Ce festival mettra en évidence la situation particulière de notre ville au bord de l'Isle.  Comme vous le savez, notre association est très attentive à l'amélioration des abords de la cathédrale et notre quartier qui allie l'art monumental médiéval et renaissance et l'Isle, est géographiquement au coeur de ce festival : entrée par le pont des Barris, à deux pas de l'entrée de notre emblème: la cathédrale.

Nous vous proposons, à cette occasion et sur la période estivale, de redonner au parvis de la cathédrale un peu d'espace, de permettre aux habitants, aux visiteurs de  pouvoir en profiter plus aisément. Nous souhaiterions y réinstaller l'exposition photos. Pour cela il est indispensable de supprimer les quelques places de stationnement et installer des bancs et plantations.

Vous savez que les rues Daumesnil et Saint Front sont de plus en plus saturées de voitures et que ce quartier se sclérose. Des rénovations immobilières se font mais beaucoup de logements restent vides. Les commerces ont du mal à survivre, beaucoup ferment, ceux qui ouvrent ne le restent que peu de temps. Le bâti est très abîmé, les logements peu rénovés. Les locataires, eux aussi, ne restent pas. Trois facteurs dissuasifs : Circulation, bruit, pollution.

Nous sommes attachés à notre quartier que nous voulons défendre. Partout, à Amberg comme dans beaucoup de villes de France, Bayonne ou Albi par exemple, les gens ont compris que ces vieux coeurs de ville représentent une richesse inégalable. Périgueux a cet atout et nous devons faire comprendre que tous les parkings souterrains existants doivent servir pour laisser la place en surface aux piétons et vélos: habitants et visiteurs. Déjà les rues piétonnes sont de réels succès, la rue de la République où les trottoirs ont été grandement élargis et le stationnement limité en est un exemple.

Même symbolique cette opération serait «un peu d'air» pour encourager des installations, des investissements, de l'activité. Ce petit geste estival pourrait contribuer à redonner espoir aux habitants du quartier qu'une qualité de vie meilleure est possible et donnerait à d'autres l'envie de venir y habiter.

En espérant que cette demande sera vue comme une opportunité pour améliorer notre entrée de ville  ancienne et qu'elle générera d'autres envies dactivités dans le quartier.

Nous vous prions, au nom de Renaissance du Greffe, de croire à nos sentiments les meilleurs.

                     Dominique Granger, présidente et le bureau

 Nous n'avons peut-être pas avancé considérablement mais nous sommes repartis contents d'avoir pu échanger, contents de partager des objectifs concrets à notre portée. Après ces mois de découragement un nouveau souffle nous anime ensemble. N'est-ce pas l'essentiel?

Regardez le site pour les nouvelles infos

N'hésitez pas à nous faire part de vos démarches personnelles afin que nous les réunissions pour les faire valoir.

Parlez de notre action autour de vous!  

N'oubliez pas notre repas de quartier le 21 juin.

Invitez des usagers du quartier à nous rejoindre                                        

 Prochain rendez-vous Mardi 5 Avril 19heures  7 Avenue Daumesnil

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU 27 JANVIER 2011

à 19h30    7 avenue Daumesnil 24000 PERIGUEUX (Agence Newscope)
 Comme nous lavions décidé lors de lassemblée générale du 10 décembre dernier,cette réunion a pour but la préparation  du projet de communication basée sur une visite « contrastée et insolite » des abords de la Cathédrale, concours photos Venez avec vos propositions précises de lieux, avec photos, sur ces différents thèmes: lieux dangereux, squats, insalubrité, bruits, pollution, sécurité, etc...
 Lors de cette réunion l'Association a réaffirmé sa volonté, malgré les difficultés pour mobiliser les habitants et les usagers du quartier, d'agir pour l'amélioration des abords de la cathédrale et surtout de la vie de ses habitants, commerçants, visiteurs occasionnels ou réguliers. Conscients du capital patrimonial dont nous disposons tous, nous faisons le constat des différents facteurs qui  dégradent notre vie, aujourd'hui, et qui sont liés les uns aux autres :

 1- La place tentaculaire et omniprésente des voitures notamment dans les rues Daumesnil, Saint Front, Denfert Rochereau, la place de la Clautre, les quais et boulevard Georges Saumande. Malgré la prise de conscience de nombreux usagers la place des voitures augmente, leur circulation et leur stationnement, qui apporte Bruit et Pollutions atmosphériques et visuelles

 Bien évidemment le projet de réaménagement des abords de la cathédrale, pour l'instant reporté, règlerait en grande partie ce problème de circulation de plus en plus prégnante. La mise en sens unique qui est subordonnée à la construction du pont de l'Arsaut aurait aussi un impact important sur la qualité de vie. Malheureusement ces deux solutions sont soumises à de nombreux paramètres et semblent s'éloigner de leur réalisation...

 En revanche à propos du stationnement des réalisations sont possibles sans contrainte financière ni soumise à d'autres programmes. Pour cela il faudrait que l'expression des volontés d'embellissement soient plus fortes que celle de ceux qui essaient de faire rimer voitures avec activité. En effet, dans l'avenue Daumesnil,  la récente modification des places de stationnements et leur augmentation près de l'entrée principale de la cathédrale ne font qu'augmenter cette sensation d'étouffement. Tout le monde regrette les expositions de photos contre les grilles des jardins avec la suppression estivale des places de stationnement qui ont donné une toute autre approche de ce lieu, les usagers pouvaient s'y assoir ou contempler tranquillement l'exposition. A la vue des photos faites à cette occasion on peut y mesurer une sérénité qui n'était pas seulement due au beau temps!

Nous souhaiterions que cette année la municipalité reprenne ces mesures.  

 2- L'état des constructions qui entraine des problèmes d'hygiène et de sécurité. Des efforts de la part de privés portent leurs fruits et l'on voit de nouveau des logements réhabilités en vente ou en location dans le quartier Est de la Cathédrale, d'autres sont en cours de restauration, d'autres malheureusement restent en état de décrépitude et menacent la sécurité et l'hygiène: écroulements,  rats, lieux de trafics. La maison brûlée telle qu'on l'appelle aujourd'hui en fait partie, la ville qui en est propriétaire doit présenter un projet, au mois de Mars, où la boutique « Cathy Coiff » doit être relogée. Dominique Granger a demandé à en être informée au titre de présidente de l'association. La vue de ces constructions de belle facture mais délabrées portent préjudice à l'image de ce quartier et à la qualité de vie de ses habitants. Un autre problème se rajoute, quoique moins visible il n'en demeure pas moins important, c'est le besoin de requalification des logements existants afin que ceux-ci restent occupés par des locataires satisfaits d'habiter leur quartier. Aujourd'hui les locataires ne restent pas, le rythme de déménagement est considérable.

Pour aider les habitants plusieurs instances existent (voir en annexe, à la fin).

 3- La vigilance pour ne pas se laisser développer les incivilités. Un quartier qui perd des habitants motivés par l'amélioration de leurs conditions de vie ainsi que l'amélioration de leur quartier entraine des nuisances croissantes: moins de surveillance, moins d'entretien, plus d'actes de dégradation voire d'incivilité. L'association se propose d'être un lieu de regroupement de toutes les démarches que chacun d'entre-nous fait pour lutter contre le manque de civisme, premier maillon avant la police et la municipalité. Ce regroupement permettra de mieux se rendre compte de l'ampleur de ces nuisances: stationnement interdit, tapage nocturne, tags, squatts, trafics de drogue... Parallèlement une pétition circule et des assises de la tranquillité vont être organisées par la ville.

 Face à ces trois grands problèmes l'association cherche toujours à fédérer les bonnes volontés afin de faire prendre conscience des difficultés de chacun pour conserver un cadre de vie agréable en centre ville. Pour cela nous vous proposons un prochain rendez-vous Mardi 2 Mars afin de définir plus précisément les actions à mener.

Tout le monde y est invité

 La participation au festival d'Art et d'Eau initié par la municipalité les 24,25 et 26 juin a été évoquée. Ce festival qui regroupera la participation de plusieurs artistes sera à nos portes, l'association va interroger la mairie afin de définir la place que pourra occuper notre quartier. Il va sans dire que notre premier but est toujours le même à savoir la sensibilisation à l'amélioration des abords de la cathédrale.

 Le repas du 21 juin qui n'a pas pu avoir lieu l'année dernière est un moment de retrouvailles qui nous tient tous à coeur. En regroupant nos énergies il sera moins lourd à organiser. Il sera le moment convivial pour que chacun invite des amis qui viendront peut-être grossir nos rangs...

Nous avons évoqué un concours photos qui permettrait de mettre en avant les aspects originaux du quartier. Il pourrait à la fois être notre participation au Festival d'Art et d'Eau et être le prétexte idéal pour mettre en avant le parvis de la cathédrale et les grilles des jardins sans voiture et cela pour tout l'été!

 Il faut étudier les coûts des tirages, les prix à offrir.

 En revanche l'idée de visite insolite a été pour l'instant abandonnée par peur du travail que cela implique ou par positionnement délicat vis à vis des visites organisées par Madame Balou, visites à thème qui trouvent un engouement certain (83 personnes sur le thème de la rue du Plantier).

 Même si nos moyens sont limités quant à la diffusion de notre information il n'existe aucune restriction, tout le monde peut venir. Parlez-en autour de vous, Venez nombreux

Mardi 2 Mars 2011

 En attendant cette date l'association sera présente à chaque occasion auprès des instances (Ville,  CAP ), elle avancera également sur les sujets évoqués.

 

Annexe: Aide à l'amélioration de l'habitat

  La CAP a mis en ligne un site comprenant une carte thermographique montrant les efforts nécessaires pour mettre en conformité énergétique les constructions existantes.

Un agent Conseil Energie à partir du mois de Mars sera à la disposition des habitants.

Le CAUE est aussi un à la disposition des particuliers pour faire un diagnostic énergétique.

Tel: 0553083713

L'ADEM  est un lieu ressource pour l'information Tel.05 53 45 44 94

Le PACT ARIM 24, 56 rue Gambetta Tel 05 53 45 44 9? donne également des aides pour l'amélioration de l'habitat.

L'ANAH cité administrative Bugeaud et l'ADIL 24, 3 rue Victor Hugo Tel.: 05 53 09.....

sont aussi des organismes utiles. 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Assemblée Générale du 10 décembre 2010

INTRODUCTION de la Présidente de lassociation RENAISSANCE DU GREFFE

************

 Je vous remercie de vous être déplacés pour cette Assemblée Générale qui était attendue à juste titre, la dernière datant du 29 janvier 2009.

 Jai bien compris quil y a beaucoup dinterrogations sur lassociation et ma fonction. Le bureau sest également interrogé. Aussi je souhaite vous rappeler le contexte dans lequel lAssociation a évolué depuis sa création.

 Nous avons eu un démarrage dynamique et plutôt offensif sous la première municipalité en place, de Xavier Darcos. LAssociation à lépoque a eu une activité importante qui a pu être menée grâce à limplication de plusieurs adhérents. Cela nous a permis de nous faire, connaître et reconnaître, auprès de cette municipalité et dêtre intégrés  par la suite aux  réunions avec les divers décideurs sur ce qui faisait lobjet de notre association à savoir: l aménagement et lembellissement de notre quartier autour de la cathédrale .

Nous étions parvenus à un projet abouti avec un calendrier de réalisation défini et précis.

 Ensuite il y a eu les élections. Nous sommes intervenus auprès des candidats pour réaffirmer ce projet car le candidat M Moyrand ne le faisait pas figurer dans son programme. Et notre intervention lui a fait dire lors dinterviews des médias et écrire quil sengageait à réaliser ce projet dans les 3 ans suivant son arrivée à la Mairie (avec une retenue  sur le parking souterrain).

 Ensuite, il y a eu rupture des relations avec larrêt des réunions du comité consultatif et remise en cause du projet, avec division en plusieurs parties.  Il a fallu donc, reprendre complètement à la fois largumentation et les nouveaux éléments.

 Début 2009, nous avons interrogé des adhérents, des commerçants, des passants, nous sommes allés sur le marché et navons eu en retour que peu décho. Nous avons même rencontré beaucoup de questionnement  > sur le «bien-fondé» de laction que nous menions pour poursuivre nos entrevues avec la Mairie sur ce projet  > et même, sur notre «présence »: était elle vraiment souhaitable dans cette période ?

 Très peu de positionnement clair, pour certains, presque un recul dubitatif : il fallait « attendre et voir ce que la nouvelle municipalité allait faire » ?  Doù une mise en sommeil des réunions par lensemble du bureau. Il est vrai quà partir de ce moment, les relations avec les adhérents ont été très espacées. Nous attendions un regain dintérêt. Car malgré nos nombreux appels aux bonnes volontés, lors des réunions, dans les courriers ou sur le site internet, nous navons eu aucun retour concret. Hors sil y a eu un souhait, légitime, de remettre des réunions ou des activités en cours, cela  nécessite linvestissement des personnes pour les mettre en uvre, et là nous navons pas eu de réponses pratiques et concrètes pour pouvoir le faire.

 Je me suis donc consacrée, à ce qui me paraissait être essentiel et conforme à notre objectif principal, à savoir, une relation suivie avec les décideurs pour la Mairie, principalement M le Maire, Michel Moyrand, et pour le PDU les services techniques de la CAP, M Delage, en charge de ce dossier.

 Cela a par la suite, engendré une réaction un peu vive dune personne (intervention et courrier) qui a mis en cause la légitimité de lassociation et du rôle que jassume.

 Il nous faut donc entamer un débat sur ce que veulent les adhérents pour leur association, réaffirmer les objectifs et la ligne de conduite. Avant de passer à lordre du jour, je vais donc vous demander de vous exprimer sur ces questions et vous en remercie.

 RAPPORT MORAL

 Historique bref : Statut 2005 (oct.) - 1ère AG 27/11/2006 - Bulletin mars/avril 2007- 2de AG 06/12/07 - 3ème AG 2008  >  29/01/2009    - - - - -   4ème AG   10/12/2010

RAPPEL: Notre Association créée en 2005 avec pour objectif fixé dans les statuts « laménagement et lembellissement de notre quartier autour de la Cathédrale ( et sans limitation ).

 Comme précédemment évoqué nous avons connu une période de « veille » sur les activités internes de lassociation, mais poursuivi les contacts avec les décideurs extérieurs pour continuer à porter notre objectif.

 A ce jour, je pense avoir rempli mon rôle sur le suivi de ces relations,  que ce soit avec M le Maire ou avec  M Delage et il me paraît important de les poursuivre.

 1) Mail S. Distinguin : confirmation des propos tenus de M le Maire M.Moyrand, lors de notre entrevue.

 Bonjour Madame,


je n'ai pas pu vous répondre ayant pris quelques congés autour du 1er novembre.

Comme l'avait promis M. le Maire, voici les grandes étapes à venir pour le projet autour de la cathédrale:

Phase 0: réalisation des petits travaux permettant aux locataires de l'immeuble Domofrance d'emménager : printemps 2011
Phase 1: réalisation de la place Mauvard, de la placette de la gaîté (derrière Domofrance) et de la rue de l'harmonie:
enquête publique pour l'étude d'impact: dec 2010/ janv 2011
mise au point du dossier pour la consultation des entreprises 1er trim 2011
travaux 2ème sem 2011/ 2012
phase 1bis: réalisation de l'ascenseur et du jardin du Thouin: conception et travaux conditionnés par les fouilles qui seront réalisées dans le jardin du Thouin: demandes d'autorisation de travaux à l'Etat (propriétaire du jardin) et de réalisation de diagnostic archéologique à la DRAC faites: en attente de réponse.
L'objectif est de réaliser cette phase 1bis dans la continuité des travaux de la phase 1. Elle a été déconnectée de la phase 1 pour ne pas la retarder, compte tenu du caractère aléatoire des délais de réalisation et du résultat des fouilles, et permettre ainsi un lancement rapide des travaux sur la place Mauvard.

Phase 2: réalisation de la place de la Clautre, de la rue Denfert Rochereau et de l'avenue Daumesnil:
Etude (reprise des études à partir des éléments du dossier initial) et choix des entreprises en 2012/2013
démarrage des travaux en 2013/2014

Ces différents délais dépendent bien évidemment des validations des différentes phases par les élus et des éléments issus de la concertation.


Stéphane Distinguin
Directeur général des services techniques Ville de Périgueux  tel: 05 53 02 82 27  fax: 05 53 07 09 52  stephane.distinguin@perigueux.fr

 2) Mail SD : maisons des quais et maison brûlée

 Bonjour Madame,

Maison brulée: suite à une rencontre avec M Agullo: accord sur le principe d'une étude de faisabilité prenant en compte le bâtiment mitoyen appartenant à M Agullo. Le choix de la maîtrise d'oeuvre est en cours (candidatures reçues et analysées) pour ensuite réalisation d'une étude de faisabilité chiffrée. Suite à cette étude, une nouvelle rencontre sera organisée avec M Agullo pour étudier les différentes possibilités de réalisation. Si aucun accord n'est trouvé, une solution indépendante de la maison de M Agullo sera étudiée (ce qui serait dommage).

Maisons sur les quais: il me semblait que le parti pris avait été arrêté lors d'une réunion sur le site en présence de M Rochas et de M Bourgeois. je ne suis pas au courant d'une attente de réponse de la part de la municipalité: c'est un projet situé sur des parcelles privées: c'est donc aux propriétaires à prendre l'initiative d'une étude suite aux préconisations faites lors de cette réunion. Néanmoins, M Bourgeois reste attentif à cet aménagement et souhaite qu'il puisse se réaliser dans le même temps que l'aménagement de la maison brûlée De nouvelles discussions auront lieu une fois le chiffrage connu.

Cordialement,
Stéphane Distinguin
Directeur général des services techniques Ville de Périgueux tel: 05 53 02 82 27 fax: 05 53 07 09 52
stephane.distinguin@perigueux.fr


3) point échange M Bourgeois

 17/11/10  Appel M Bourgeois (adjoint à lurbanisme Mairie) : « ces maisons, emblèmes de Périgueux, photographiées par de nombreux touristes auxquelles nous sommes tous attachés. »

Point sur maisons des quais.

 Réunion organisée en présence de M Rochas (ABF), les propriétaires (privés) Mrs Lacoste et Marzat (qui restaure en ce moment la Filonie) et co-propriétaires de « la maison de langle »  et M Bourgeois, représentant de la Mairie.

Objet : restauration et aménagement des abords de ces maisons.

 Positions :

M Bourgeois                             « rôle moteur » de ce projet

M Rochas                                 accompagnement sur la restauration des abords de cet ensemble

« Privés »                                   en accord sur le principe, en attente sur les aides possibles

 

M Bourgeois, pour la Municipalité, témoigne dun vif intérêt pour cette restauration et le souhait :

 

>  de pouvoir apporter aux propriétaires les aides possibles. Pour ce faire la Mairie cherche les subventions auprès de la DRAC (Etat) permettant de monter et faire aboutir ce dossier.

>  que laménagement de ce projet puisse être traité en même temps que celui de la maison brûlée.(dossier en cours)

 A ce jour :

M Bourgeois

  • veut rencontrer chaque propriétaire et faire un point sur les projets personnels de chacun.
  • attend davoir la lisibilité complète sur le dossier de la maison brûlée (dossier en cours avec M Agullo)
  • Pour déterminer ensuite ce quil sera possible de faire pour promouvoir auprès des propriétaires la réalisation de ces travaux.

 4) Point échange CAP/PDU (M Delage)

 Contact avec services techniques de la CAP 17/11/2010

PDU

 Calendrier retardé d1 mois

Décembre validation par les Elus  reportée en janvier 2011

 Consensus :

Site propre

Bus  bien desservis  (4/6 mn)

1 sens circulation voiture (à définir pour le sens) ave Daumesnil (plutôt descendant bus, voiture montant).

Pont de lArsault « défendu » par M le Maire Michel Moyrand  (contre certains conseillers municipaux verts)

transport en commun « vivre mieux avec moins de voitures »

 

>Les services techniques de la CAP travaillent à arrêter les documents pour approbation

>Concertation publique (mai-juin)     2/3mois

>approbation (après modifications intégrant les interventions de la concertation)

Participation conseil syndical Péribus

 

Sur les points de consensus comme le ferroviaire > études lancées  (Mussidan et Niversac)

Etude engagée sur le schéma des pistes cyclables

 

Réel intérêt pour lassociation = gouvernance

Pour ce qui pose problème

Prendre connaissance individuellement (consulter site de la CAP liens ci-dessous)  ou en association 

Soumis au commissaire enquêteur, maître douvrage

(jours de présence site et journaux)

 

 

http://www.agglo-perigueux.fr/site/infos.asp?rubrique=333

http://www.agglo-perigueux.fr/pdf/conseil%20communautaire%2013%20JUIN%202008.pdf

http://www.agglo-perigueux.fr/pdf/pdu_comite_27av09.pdf

 5) POINT échange avec M lAbbé Philippe DOUMENGE Curé modérateur et Recteur de la Cathédrale.

 Le partenariat engagé avec M lAbbé Jean-Louis FAVARD peut se poursuive dans le même état desprit. Sil est possible denvisager des animations dans le jardin du local situé rue de la Constitution (repas), sur les grilles de la Cathédrale ou dans le Cloître (expositions), soumis à lapprobation des autorités compétentes: Mairie ou ABF ;  il est cependant nécessaire de trouver une autre salle de réunion, car les locaux gracieusement  mis à notre disposition jusquen janvier 2009,  ne pourront plus être disponibles.

 Nous sommes ouverts aux suggestions : maison des associations ou autres

 APPEL À CANDIDATURES

 Je pense que depuis 2005, où jassume cette fonction,  il est temps de passer la main à dautres énergies car lassociation en a besoin pour mener à terme ses objectifs. Notre présence est indispensable à ce stade et pour lavenir.

 Pour des raisons personnelles, je ne souhaite pas rester au bureau,  mes nouvelles activités ne me permettant plus davoir limplication et la disponibilité que jai mises jusquà ce jour pour poursuivre.

 Je fais donc appel aux candidatures.

Merci de vous présenter.

                                         - - - - - - - - -

 Cher(e) adhérent(e),

 

 LAssemblée Générale de notre Association se tiendra le :

 Vendredi 10 décembre 2010  à  19h30,

3 rue Port de Graule  24000  à PÉRIGUEUX

 

(Locaux mis à notre disposition à titre exceptionnel. Nous en remercions les propriétaires)

 Après une introduction menée par la représentante de lAssociation en qualité de Présidente,  un débat  sera ouvert : quattendent  les adhérents de leur Association ? Que sont ils prêts à mettre en oeuvre ? Quel sera son devenir  (définition des nouveaux objectifs, lignes de conduite.) ?

 Nous faisons appel à candidature,  le bureau  devant être renouvelé. 

 Lordre du jour sera le suivant :

Rapport moral

Rapport financier

Appel aux candidatures et renouvellement du bureau 

Mise à jour  des tarifs des adhésions et des cotisations 

 Votre participation est indispensable.  Si toutefois cela ne pouvait se faire, conformément aux statuts, vous avez la possibilité de vous faire représenter par ladhérent de votre choix en lui donnant le pouvoir ci-joint, dûment rempli et signé.

 Veuillez croire,  Cher(e) adhérent(e) à nos meilleures salutations.

 

                                                                                                                            En qualité de présidente

                                                                                                                            Dominique Granger

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                             


                                                                                                                                                                                              

Je, soussigné(e)                :              

demeurant à         :

Donne pouvoir à :

Demeurant à       :

Pour me représenter à lassemblée générale de lassociation qui se tiendra le vendredi 10 décembre 2010 en prenant part aux délibérations et aux votes prévus à lordre du jour.

 

Fait, le                                                                                                                  Signature

 

 


 Renaissance du Greffe

Association Loi du 1er juillet 1901Maison des Consuls- 4 rue Port de Graule 2

4000 PÉRIGUEUX

Compte-rendu AG du 29 janvier 2009

Présents à la réunion : cf. feuille de présence (Trésorier)

la séance débute à 19h15, suivant l'ordre du jour :

Rapport moral

Les Faits :

Périgueux 2010, proposé par X Darcos prévoit la réhabilitation de la place Mauvard, et la création dun parking souterrain.

En revanche il nintègre pas la rénovation du quartier du bas St front.

LAssociation Renaissance du Greffe se constitue et propose une vision globale du quartier autour de ST Front avec de solides arguments urbanistiques, sociaux et économiques.

Léquipe du Maire en place intègre alors cette proposition dans les projets communaux 2007/2010.

Renaissance du Greffe :

Créée en 2005 , lassociation Renaissance Du Greffe est apolitique, ne bénéficie daucune subvention, et a pour seul objectif, la réhabilitation dun quartier tombé en désuétude malgré la présence en son cur, dun bâtiment majeur du Périgord, classé UNESCO, La cathédrale St Front.

Elle rassemble des riverains, des commerçants et artisans, professions libérales et sympathisants du quartier. (80 familles environ).

 

Les actions RDG :

Toutes les études et appels à projets ont démontré limportance dune cohérence daction autour de la Cathédrale et dun traitement « GLOBAL » du dossier. Lharmonisation urbaine est indispensable au développement social et économique du quartier, avec des retombées à léchelle des quartiers environnants et de la ville toute entière.

Dans le cadre dune démarche participative et démocratique, un excellent projet avait été choisi et retenu parmi une vingtaine dautres avec la participation très active de lassociation. Selon lancienne équipe municipale le financement étalé sur trois exercices était absorbable par la commune, dautant plus que devaient être chiffrées des retombées économiques importantes qui nont pas été prises en compte.

 

Les inquiétudes :

En Avril 2008, Michel Moyrand, sétait engagé, dans un courrier adressé à lAssociation, à commencer et terminer les premiers travaux place de la Clautre, rue Denfert Rochereau et avenue Daumesnil, au plus tard dans les 3 ans suivant son élection. (Exit le parking Mauvard pourtant indispensable). Page 1 / 5

Depuis, la nouvelle équipe semble contester la faisabilité du projet en létat et des retards paraissent inéluctables.
Renaissance du Greffe soutient que la décision est pourtant visionnaire et  éminemment politique, certes, probablement difficile à prendre pour le nouveau Maire dans le cadre des orientations de son programme électoral « Périgueux autrement », mais quelle répond à un besoin urgent pour le quartier et la ville toute entière, très largement au-delà des considérations partisanes.Renaissance du Greffe pense que toutes les décisions futures et prioritaires (déplacement de la Mairie,etc...) de léquipe en place doivent bénéficier de la même démarche démocratique et participative que celle qui a prévalu pour le projet de réhabilitation du quartier du bas St Front qui continue de se vider de ses forces vives puisque la boulangerie a depuis disparu. Après une période dobservation, RDG poursuit ses consultations et espère bien faire entendre ses voix dans les prochaines semaines.
La présidente, Dominique Granger, prend la parole pour détailler les éléments de la lettre-rapport jointe à la convocation à l'assemblée générale et la poursuite des démarches entreprises

 

Vote : Approuvé à l'unanimité

pour mémoire:

auprès de la Mairie :

qu'advient-il de la réalisation du projet d'aménagement du Bas St Front (*) qui avait été validé par Jury et ( après présentation et consultation au NTP) par l'ensemble de la population de la ville en Janvier 2008 , avec calendrier défini de réalisation à compter de mars 2009.

(* ) Rappel :

aménager les abords de la cathédrale Saint Front pour les raisons suivantes;

Classé au patrimoine mondial de lUnesco, lédifice religieux possède aujourdhui le plus petit parvis dans sa catégorie... Tout lespace a été voué aux automobiles, pour atteindre un carrefour dont les caractéristiques dimensionnelles sont celles dune route départementale.

Le trafic routier généré, via la pénétrante de lavenue Daumesnil, a un impact direct sur la zone:

  • Baisse de la qualité de lair,

  • dégradation de lhabitat, (salubrité des logements et apathie du quartier),

  • abandon des commerces, (perte dactivité économique et impact sur lemploi),

  • érosion accélérée de la pierre, (conséquences sur les monuments et coûts de

rénovation),

  • difficulté des déplacements piétons, (praticabilité et dangerosité),

  • sous exploitation du potentiel touristique, économique et culturel.

Repris dans site http://www.ruedelachouette.org/?cat=148 Bas St Front

Page 2 / 5

Bas Saint Front :

 

Modifications du projet : Parking Mauvard envisagé en surface avec parc- mètres et possibilité d'accès par ascenseur (selon vote de budget) :

Eléments techniques :
Capacité actuelle du parking Mauvard : 120/130 places
Turn-over : environ 240 voitures/jour
Projet de logement social vers la rue du Lys : soustraire environ 30 places. (Les logements auront leurs propres places de stationnement résidentiel).
Projet de modification du parking existant : environ 90 places
Turn-over : environ 500 voitures/jour, (car payant)

Haut Saint Front: pl. de la Claustre-rue Denfer-Rochereau-pl. et ave Daumesnil

  • Pas de réunion du Comité Consultatif initialement prévu en Décembre2008 puis en janvier 2009.

  • Réalisation du projet suspendue aux nouvelles décisions du Maire et son équipe et de leur classement des priorités dans le cadre de la présentation en févrierdu budget 2009 , qui sera voté en mars2009. (réunions « d'arbitrage » en cours pour l'ensemble des prochains exercices)

  • « Confiance » sollicitée par M le Maire « pour trouver les fonds nécessaires à la réalisation de ce projet « .

  • Accordée . . . MAIS craintes éveillées cependant à la lecture des derniers comptes rendus de Conseils Municipaux :

http://www.ville-perigueux.fr/pagesEditos.asp?IDPAGE=1083

procès verbal Mairie du 29 septembre 2008

Page 3/ 5

http://www.ville-perigueux.fr/pagesEditos.asp?IDPAGE=1116

procès verbal Mairie du 9 décembre 2008

En section dinvestissement :
Au chapitre 20 « immobilisations incorporelles » 297 285 € dont annulation des crédits sur opération du bas Saint-Front de 280 000 €.


Auprès de la CAP - réunions publiques sur le Plan de Déplacement Urbain (PDU)

Bilan quantitatif et qualitatif en cours, effectué par les services techniques de la CAP sur le sujet. Points forts problème de politique des priorités- moyens . Propositions à partir du 22 janvier 2009.

Nouvelle étude d'évaluation environnementale plus poussée

Rencontre avec la SNCF en janvier (1ère réunion)

Bases de scénario en 2009

Remarques: Aucun mode rejeté Ponts avec pistes cyclables Toutes les études de prospectives révèlent que 70% des déplacements continueront de se faire en voiture. Parking relais : le Parking Mauvard décision de Périgueux « intéressant » pour la CAP impact sur les scénarios de prospectives.

 
Rapport financier Trésorier, Alain Lamongie
à ce jour, solde positif.
71 adhérents à jour de cotisation en 2008 dont 16 commerçants, 55 particuliers
malgré des mouvements de départs (commerces- déménagements) le nombre est en augmentation chaque année.

Vote : Approuvé à l'unanimité

Renouvellement du bureau

Appel à candidature: pas de nouveaux candidats.

Il est décidé de renouveler le bureau à l'identique: Nathalie Legrand et Catherine Sobczyk, Secrétaires. Alain Lamongie, Trésorier. Dominique Granger, Présidente.

Vote : Approuvé à l'unanimité

Page 4 / 5

Sujets divers

Il est décidé de maintenir le montant actuel des cotisations.

  • Il est décidé de représenter un projet d'exposition estivale. (rue neuves)

  • L'Abbé JL Favard parle des projets d'animation à la cathédrale et propose la mise à disposition d' une salle, récemment libérée, de la Cathédrale pour des manifestations artistiques ...

  • Il est décidé de trouver des lieux d'affichage d'informations sur notre association, les manifestations culturelles et activités de toute association partenaire afin de toucher un plus large public et de poursuivre la réalisation du feuillet "édito" pour les adhérents.

  • Il est décidé de réaliser à nouveau le repas du 21 juin et proposition de Nathalie Legrand d'en organiser un second (en septembre?) .

  • nouvelle visite de la Cathédrale avec Th. Baritaud

  • Question posée par Nathalie Legrand au nom du bureau : comment voulez vous faire vivre votre association, en rapport avec nos statuts (animations...) mais aussi appel aux volontaires pour aider au bon déroulement des activités décidées.

  • Mme Ch. Delpech suggère une animation sur la journée du patrimoine

  • Il est évoqué à propos de quelques rénovations en cours: la réglementation sur les échafaudages, la qualité des travaux et le droit de regard des bâtiments de France sur ces chantiers. L' attention est également portée sur l'état des rues (entretien-nettoyage)

  • Il est suggéré (Propriétaire de la Corrèze) de chercher les coordonnées et prendre contact avec les propriétaires des bâtiments du quartier afin d'expliquer notre engagement et trouver de nouveaux adhérents.

  • A. Lamongie répond effectivement qu'un mailing réalisé dans le quartier n'avait pas eu de suite suffisamment efficace (beaucoup de locataires);

  • Il est souhaité que chacun de nous s'investisse pour trouver de nouveaux adhérents car il est convenu par l'ensemble que cela est particulièrement important pour la prise en considération des objectifs de notre association.

  • Il est décidé de mettre en place une stratégie afin de mobiliser l'ensemble de la population de la ville (tracts, pétitions, contacts avec les autres associations...) pour la sauvegarde du projet d'aménagement et sa réalisation ,ainsi que d'actions à mener vis à vis de la Mairie ( affichages, événements , presse...). Une réunion du bureau est prévue à cet effet dès la semaine prochaine.

  • La Présidente de l'association du Toulon, présente à cette Assemblée, apporte le soutien total de son association au projet d'aménagement du Bas St Front et se joint à nos engagements. Nous la remercions chaleureusement, car cela prouve que ce projet et son impact, concerne bien l'ensemble de la ville.

La séance est close à 21h15 Page 5/ 5

 

 

 

Admin